La neige à jeté son voile de blancheur. Le décor paisible de l'hiver est tout en ombres et lumières subtiles. La neige... Incitation à la rêverie, lors d'une promenade sauvage en raquettes, incitations à la folie, lancé derrière un attelage de huskies sibériens, incitation au bonheur, tout simplement. Ses plaisirs sont multiples, et tellement personnels. En Vallée d'Aulps, il se déclinent à l'infini : grand ski sur le fabuleux Domaine des Portes du Soleil, descente tranquille des pistes douces en lisière de forêt, envolées silencieuses dans la profonde des grnades combes, au saut de corniches au Chery Nord, découverte de l'espace nordique en bordure du lac.... Chacun éprouvera une émotion singulière. A garder pour soi, ou à partager, en famille, entre amis. A se remonter le soir, devant une flambée. Momments rares et sans artifices, où se forgent les souvenir les plus doux.

Dans les Portes du Soleil tous les ski sont possibles, même l'évasion sur la poudreuse des espaces sauvages.

Sur les traces des trappeurs en chiens de traîneaux.

Sensations fortes garantie avec les sauts de corniche du Chery Nord sur le Domaine des Gets.

 

A BIENTOT DANS LA PEUF.......



Grand soleil. L'air est frais. Dans le ciel d'un bleu pur, les cimes encores blanches se découpent nettement. Un vent léger apporte des senteurs fleuries et le son clair d'un carillon, véritable invitation à la promenade. Les premiers randonneurs lacent leurs lacets, hissent leur sac à dos et empruntent d'un pas vif les entiers escarpés. Le printemps, en Vallée d'Aulps, est leur saison. Alors que les grisailles hivernales se dissipent à peine dans les villes, il éclate, là-haut, en teintes pastel et en parfums sauvages. La neige a libéré les champs, laissant clore une flore généreuse. Mésanges et bergeronnettes emplissent le silence de leurs trémolos langoureux, auxquels répondent plus haut les sifflement aigus des marmottes. Il y a mille et une façons de découvrir nos montagnes au printemps :

A pied, pour prendre son temps et converser, au hasard des rencontres, en VTT, pour filer, nez au vent, à flanc de montagne, à cheval, pour s'enivrer de l'odeur des sous-bois ; et pourquoi pas en raft pour goûter aux embruns de la Dranse ou en parapente pour s'offrir une vue panoramique de la vallée. Mais il est tout aussi bon, lorsqu'on est d'humeur moins hardie, de goûter au calme et au repos, attablé devant un solide Berthoud, la spécialité locale. A l'ascension du Roc d'Enfer en partant depuis le Col de L'encrenaz ou du Pic de la Corne, certains préfèreront la visite des hameaux écartés du temps, la découverte des Gorges du Pont-du-Diable ou plus loin celle d'Yvoire charmant bourg médiéval en bordure du léman. Mais tous trouveront en Vallée d'Aulps ce que seule la montagne de Haute-Savoie peut leur offrir : le charme vrai d'une vie paisible et de sites préservés.

 

  Le Roc d'Enfer, une montagne magnifique,

mais qui porte bien sont nom....

 


L'été est là, et, avec lui, les citadins chassés des villes écrasées de chaleur, mûs par un besoin d'évasion, de retour à la nature. Les sentiers des alpages résonnent de leurs cris joyeux auxquels font écho les cloches des troupeaux. Les balcons de bois sont parés de géraniums éclatants. Les prairies sont semées de fleurs aux mille couleurs, prêtes à être mises en bouquets par les mains d'enfants ivres de grand air. Les lacs, tout en reflets azur, jettent des oeillades à peine déguisées aux randonneurs en quête de fraîcheur. Les sports sont à l'honneur. Ici et là se croisent des vacanciers aux allures étonnantes, comme ceux qui se dirigent vers les cascades, en combinaison de caoutchouc, harnachés de cordes, {Merci au passage à YB & Fred pour m'avoir fait découvrir ces sensations dans la descente de la cascade de Nyon}, ou ceux qui ne se déplacent que casqués et montés sur roues.

Un bonjour à Christophe F. avec qui le Tour des Portes du Soleil en VTT et toujours agréable à faire, 69 Km de descente avec ces 3000 mètres de dénivelée, je vous rassure les montées se font en télésiège, un petit arrêt dans un Resto d'altitude Suisse pour déguster leur fameuse croute de frommage & leur tarte aux myrtilles. Vous garderez un souvenir inoubliable d'une telle journée rude pour les poignets.

Quand les uns, solidement chaussés, pliés sous de lourds sacs à dos, marchent à pas lents vers les hauteurs, les autres, tout juste vêtus de shorts et d'esparilles, s'élancent gaiement vers la baignade, le tennis, ou le mini-golf. Partout la vie locale s'anime, fouettée par cette énergie contagieuse. Fêtes champêtres, "foire à tout" sur la place des villages, Feux du lac de Montriond, fête de la randonnée, foire aux moutons, festival de musique mécanique aux Gets, marché aux potiers, concours de pêche championnats de VTT, cross de montagne...

Les festivités estivales, ne manques pas en Vallée d'Aulps, tant chaque village est désireux d'accueillir dans la joie ses hôtes de passage.

  Le Grand Bleu Montagnard Blanc d'écume

secousses garanties !
 

 


Les feux de l'été s'éteignent. L'agitation s'éloigne, comme poussée par la brise qui monte du lac. La montagne, couverte de l'or des forêts, est au sommet de sa gloire. C'est peut-être en automne que la Vallée d'aulps est la plus belle. De l'aube au couchant, des chemins de lumière conduisent à la découverte d'une nature rendue à elle-même, colorée avec l'audace et la sensibilité d'un peintre. Palette de couleurs, tapis ras des alpages, sombre étoffe des mélèzes, éclat mauve d'un buisson de myrtilles, trouée verte d'un sous-bois tapissé de mousse .... C'est un cheminement poétique qui s'offre au promeneur, invité à la cueillette des champignons et à la rêverie plus qu'a la performance sportive.

L'eau d'un lac s'étend, flambante des couleurs qui s'y reflète ; elle offre sa surface lisse à un pêcheur pensif, venu taquiner la truite. D'une voix âpre, un berger apostrophe ses vaches en patois. Des abondances, têtes blanches aux yeux doux cernés de marron, grasses d'un été passé sur les pelouses alpines. Leur fameux lait d'alpage est transformé en tomme, sérac et autres fromages de montagne savoureux ; ils rejoignent miels, jambons et saucissons de production locale et côtoient l'artisanat du bois sur les étals des marchés de villages. L'automne, en Vallée d'aulps révèle une montagne plus secrète aux passionnés, randonneurs en quête de forces avant l'hiver, amoureux de joies simples, de relations vraies, de saveurs fortes.

Un repas de montagne, c'est d'abord

des goûts. Puis vient la gourmandise.
 


 

Editorial
Visite_guidée
Tarifs
Planning
Accès
Réservation
Randonnées
Activités
4_Saisons
Pistes_de_ski
Gastronomie
Panorama
Météo
Web_Cam
Vidéos
Partenaires
Livre_d'or
Questions